LA DEPECHE DE TAHITI
LA DEPECHE DE TAHITI (20 mai 1986)

Page 3 : Vernissage " Vaea - Jean Claude Michel " à la Galerie Atea 45

C'était la fête à Atea 45 pour le vernissage de Vaea et Jean-Claude Michel, un vernissage qui pour une fois réunissait peinture et sculpture, deux arts qui pourtant n'en font qu'un, la plastique.
Avant que le public ne se présente à la galerie, un peu à l'image d'une ruche, chacun débordait d'activité, se préparant à accueillir ceux qui quelques minutes plus tard, allaient accourir en nombre. Tandis que les uns préparent le punch et de grands plateaux de charcuterie et de petits fours, Vaea tourne en rond, s'affole, en proie à ce que les comédiens appellent le trac. Quant à Jean-Claude Michel, très calme, il contemple heureux et satisfait le résultat de nombreux jours de travail, fier de ce que le public découvrira dans quelques instants.
L'un et l'autre, il est vrai, n'ont ménagé ni leur peine, ni leur temps, apportant à la réussite de cette exposition le meilleur d'eux-mêmes, aidés en cela par le reste de la troupe, les dix autres membres de l'Association Contemporaine des Artistes de Polynésie. Paradoxalement, ces deux artistes totalement différents l'un de l'autre ont réussi à créer une unité, une ambiance très confortable faite de la chaleur des bois de Jean-Claude et des couleurs particulièrement crues de Vaea.
" Ce confort est à l'image de notre relation, dit Jean-Claude Michel, dans laquelle chacun apporte ce qu'il a de façon parfois anarchique, mais dont il sort quelque chose d'harmonieux ".
Lorsque le public aura fait son entrée peu après 18 heures, ce sera encore l'image et l'ambiance de la fête qui s'imposeront, une ambiance affective dont Jean-Claude Michel et Vaea étaient sans aucun doute les instigateurs.