LE JOURNAL DE TAHITI
LE JOURNAL DE TAHITI (17 août 1977)

Vaea Sylvain est revenue au fenua pour peindre (1ère page)
Vaea Sylvain exposera l'an prochain à New York

Elle se voyait chanteuse, tâta de la musique puis rêva au cinéma. A vingt deux ans Vaea Sylvain exécuta son premier tableau. Elle le fit encadrer chez Winkler et des américains désireux de ramener un souvenir de Tahiti l'achetèrent. Vaea se souvient :
" Ils étaient entrés pour acheter des cocotiers. Moi je n'avais pas du tout peint des cocotiers mais ils sont repartis avec mon tableau. J'ai alors pris conscience que je pourrais vivre avec la peinture comme profession ".
Une profession et non un travail. C'est d'ailleurs là que réside une partie du succès de Vaea. Elle éprouve surtout du plaisir devant ses toiles qu'elle fabrique sans idée préconçue :
" J'équilibre, je déséquilibre, j'équilibre. Lorsque tout est équilibré et que je ne peux plus déséquilibrer, mon tableau est terminé " conclut-elle dans l'un des larges sourires qui lui viennent souvent sur le visage. Et c'est ravissant.
Beaucoup de monde aime en tous cas. Vaea Sylvain qui n'était pas rentrée au fenua depuis deux ans a été ravie de retrouver les couleurs de Tahiti. Elle passe ses loisirs à peindre. A Moorea ou Huahine car elle est trop sollicitée et tentée lorsqu'elle vit à Puna'auia. Elle avoue d'ailleurs :
" Je suis venue pour peindre ".
Mais il ne s'agit nullement de contrainte même si le succès appelle d'autres expositions. Ainsi Vaea exposera au " Salon d'outre mer " à Paris à Paris en novembre et pour la première fois à New York au mois d'avril l'année prochaine.

Légendes des photos (sans rappel des titres des tableaux) :
1) Sous le portrait : Vaea Sylvain : On se réjouit pour la peinture que la chanson et le cinéma soient restés des rêves.
2) " La femme et l'oiseau " : Comme une vierge tahitienne au bord de son lagon.
3) " Cheval dans la tête " : Des compositions riches en couleurs et en recherche.
4) " Tiki " : L'atmosphère des marae, qui était interdit aux femmes ressort de ce tiki.
5) " Enfants blancs " : Un jeu d'ombres très précis qui témoigne du souci de bien faire de Vaea.
Cheval dans la têteTiki ADN-ARNLes Enfants Blancs