RADIO FRANCE INTERNATIONAL (Paris Février 1977)

Une voix, VAEA, née il y a 26 ans à TAHITI.
VAEA qui peint ce qu'elle voit, mais ce qu'elle voit, elle seule le voit.
L'atmosphère des êtres et des choses, le confluent du réel et de l'imaginaire, le choc de mille effets de couleurs crues. Des couleurs qu'elle a cueillies là-bas à MOOREA, et dont elle habille ses souvenirs et ses rêves.
Des paysages à la végétation folle qui se meurent dans le soleil, des corps nus dont les lignes nourrissent le sable et l'eau. Tout un pays, un climat, un chant à la douceur de vivre, à la douceur de rêver aussi. Des hommes-oiseaux, des corps de lune, une chaleur, celle de là-bas, celle de MOOREA, mais également la drogue d'ici, celle de Paris.
Edouard DOR