LA JOURNAL DE TAHITI
LE JOURNAL DE TAHITI (6 février 1979)

Vernissage de l'exposition Vaea vendredi au Musée Gauguin
Du 9 février au début mars une exposition consacrée à un jeune peintre du territoire se déroulera au Musée Gauguin à Papeari.
Vaea SYLVAIN qui expose à Paris où elle réside depuis 1972, nous présentera une sorte de rétrospective de ses œuvres, couvrant une période s'étendant de 1972 à 1978. Remarquée par un amateur d'arts, Vaea avait, il y a quelques années signé un contrat avec ART et VALEUR. Les clauses de ce document stipulaient que l'artiste devrait avoir une production de 6 tableaux par mois. Vaea qui a une idée bien précise de l'art eu toutes les peines du monde à remplir son contrat. Elle devait par la suite le résilier. " Je veux, dit-elle, pouvoir faire un tableau en plusieurs mois. L'art, ce n'est pas du travail à la chaîne... "
Avant de peindre, Vaea faisait du spectacle à Paris, où elle était incorporée à une troupe d'artistes.
" En 1972, dit-elle, j'ai décidé tout d'un coup de me mettre à la peinture. Pour ce faire, j'ai abandonné toutes mes autres activités. Au début, et maintenant encore parfois, je travaillais 10 heures par jour. "
Il y a quelques 18 mois, Vaea quittait Paris pour revenir se retremper dans l'ambiance de son pays natal.
" Il est nécessaire quelquefois, nous avoue-t-elle, de revenir aux sources. Bien sûr mes amis peintres et l'ambiance culturelle dans laquelle j'évoluais à Paris me manquent un peu. Je compte d'ailleurs retourner en Métropole après l'exposition. "
Pour sa première exposition à Tahiti, Vaea nous présentera une cinquantaine d'œuvres, huiles, gouaches, aquarelles. L'amateur n'aura aucun mal dans cet éventail d'œuvres de suivre la progression, les recherches, les tâtonnements, la remise en question perpétuelle de l'artiste.
Certaines de ses peintures sont remarquables. Les couleurs vives soulignent la poésie et l'état d'âme de l'artiste.
Certaines œuvres ont une inspiration nettement naïve, d'autres pourraient être classées comme réalistes, d'autres encore méritent les qualificatifs d'hyperréaliste...
Le vendredi 9 février, un cocktail sera offert à partir de 18h 30.
Une exposition à voir.
B.B.
Le souffleur de soleilEveilOmbres ou Coussins PeueMon lit