LES NOUVELLES DE TAHITI
LES NOUVELLES DE TAHITI (16 février 1982)

"Vaea expose à Paris"
Quand Vaea expose c'est l'événement. Ce fut donc l'événement lors du vernissage de son exposition à la Galerie Lavignes, au milieu de la belle pirogue parisienne que constitue l'île Saint-Louis.
Vaea est à la mode du changement puisque ses nouvelles toiles donnent dans l'hyperréalisme. Cependant, elle reste fidèle à son style particulier qui s'accommode du symbolisme, de l'onirisme et même d'un certain impressionnisme (le Tupapau par exemple). A ces "ismes" manque bien sûr le surréalisme qu'elle a toujours affectionné, mais sans jamais quitter l'inspiration des scènes familières de la vie polynésienne. Elle peint avec sentiment et jette sur la toile une lumière bien particulière. Ses nouvelles œuvres aux dominantes bleu-ocre et gris en demi-teintes, voire pastellisées, sont incontestablement très ressenties et elles ne pourraient l'être à moins puisque l'hyperréalisme oblige à une fidélité parfaite au sujet.
Vaea, vêtue simple mais romantique, un sombrero gris sur la tête pour qu'on ne la perde pas de vue dans la foule, a donc accueilli ses amis, avec son éternel sourire aux lèvres et son beau regard bleu perdu dans ses rêves. Et foule il y eut. La petite galerie ne suffisait pas à contenir ses admirateurs. Le tout Tahiti de Paris était là, entouré de personnalités de Tahiti comme le docteur Jonville, Patrick Robson etc. On vit un chanteur bien sympathique en la personne de Georges Moustaki côtoyer un ancien ministre, Aymar Achille-Fould et un sénateur, Daniel Millaud. Plusieurs danseurs et danseuses des groupes de Jimmy Maraiauria, de O'Tahiti ou de Manava s'étaient placés au fond de la Galerie pour assurer une ambiance musicale, tandis qu'un solide bar dispensait punch et kir aux invités qui réussissaient à surmonter la densité excessive de population. Pendant plusieurs heures on vit ainsi défiler de nombreuses personnalités comme le R.P. O'Reilly, l'Amiral et Mme Vallaux, puis le Commissaire général de la Marine et Madame Galtier qui représentaient l'A.A.P.F avec J.M. Isabelle et Roger Cadiou. Jean-Claude Paulard avait quitté quelques instants l'Eléphant bleu pour féliciter Vaea et rejoindre son nouveau cabaret : l'Ours Blanc. Hina Sylvain confiait qu'elle avait posé pour sa sœur et l'on se prenait à rechercher les toiles sur lesquelles elle pouvait figurer.
Vaea a fait une éblouissante rentrée parisienne, souhaitons-lui le grand succès qu'elle mérite de plus en plus.
Philippe BINET
Les Immémoriaux