TAHITIRAMA
TAHITIRAMA (12 au 16 mai 1986)

En exposant à Paris, Los Angeles et un peu partout dans le monde, Vaea Sylvain avait, depuis plus de 7 ans, délaissé son public de Tahiti - sa dernière exposition au Musée des Iles remonte à 1979.
Si son livre, au demeurant fort réussi, permit à certains de combler cette attente, d'autres espéraient bien qu'un jour ou l'autre Vaea accrocherait ses nouvelles toiles aux cimaises d'une galerie locale. Un vœu qui va enfin être exaucé.
Déjà présente avec quelques unes de ses œuvres, lors de l'ouverture de Atea 45, Vaea prépare, dans cette même galerie, une exposition de ses dernières huiles, sur papier ou sur toile, ses tifaifai (très beaux, Vaea se veut gardienne des traditions) et d'autres œuvres très originales, symbioses de peinture et de sculpture réalisées en harmonie avec Jean-Claude Michel, un sculpteur sur bois locaux bien connu à Tahiti.
Cette alliance d'un sculpteur et d'un peintre au " feeling " si proche, renouvelle le culte de la beauté. Ces œuvres sont de véritables sources permanentes de mystère où l'amateur aimera plonger à la rencontre de l'inconnu.
Cette exposition sera, sans aucun doute, l'événement artistique de l'année.
Outre les œuvres communes avec Vaea, Jean-Claude Michel, réel animateur de matière, exposera une quinzaine de ses sculptures, des créations insolites issues d'un mariage étrangement réussi de figuratif et d'abstrait.
Comme le dit l'artiste : " Les sculptures de visages humais sont des clés ".
A chacun de découvrir quelles portes ces clés peuvent ouvrir. Gageons que le public saura en faire bon usage.
Vine TatahiMon lit à Bora-BoraLe marché de Uturoa 1985Penser