LA DEPECHE DE TAHITI (17 décembre 1994)

La Une : 3 cartes et 1 expo pour Vaea Sylvain

Elle n'avait pas exposé à Tahiti depuis dix ans, et son retour est doublement célébré. D'une part, avec une exposition magistrale qui aura lieu à l'Hôtel de Ville de Papeete, d'autre part avec l'édition par l'OPT de trois télécartes, dont nous vous offrons la primeur.

Page intérieure :Exposition à la mairie de Papeete
Le mythe de l'élégance par Vaea Sylvain
Suspension du temps, abstraction de la lumière, création picturale foisonnante et complexe, les œuvres que Vaea Sylvain expose à partir du 19 décembre à l'hôtel de ville de Papeete, soulignent sa boulimie de tout explorer, de tout connaître, d'appréhender le monde polynésien dans sa totalité.

Ses compositions, qu'elles soient à l'huile ou de techniques mixtes, nous entraîne dans l'univers vertigineux des drapés de tifaifai, piqués de lumière. Vaea s'y engage dans un style hyperréaliste. Et si elle n'aime pas trop entendre prononcer ce qualificatif quand il s'agit de décrire " sa patte ", c'est uniquement parce que sa quête est tout autre.
Ce n'est pas effectivement la reproduction fidèle des plis de ces drapés de tifaifai qui l'intéresse, mais plutôt l'expression abstraite que l'on peut en tirer. Vaea s'aventure de toile en toile dans le domaine fragile de l'illusion, et c'est du mariage entre la distorsion des plis et la lumière, qu'elle impose une image nouvelle et une harmonie somptueuse. Avec subtilité, elle détourne des formes, démonte totalement parfois la construction naturelle des plissages des tissus pour les recomposer savamment. Certes, Vaea n'a pas exposé depuis maintenant dix ans en Polynésie puisqu'elle s'était exilée volontairement aux Etats-Unis, puis en Métropole. Cependant, pendant " laps " de temps, elle a énormément travaillé. Et dans toutes les directions. Elle se lance sans cesse de nouveaux défis, et dans ses archives, on peut y voir l'évolution de ses recherches. Et à ce propos, on pourrait peut-être lui souffler à l'oreille d'organiser une rétrospective.
Aux cimaise de la mairie de Papeete, elle nous invite à découvrir le mythe de l'élégance. Une bouffée de bonheur en somme, et par une enfant du fenua, que l'OPT rend hommage par l'édition de trois télécartes qui seront dévoilées au public lors du vernissage de l'exposition lundi soir à 18 h à l'hôtel de ville. A voir absolument.

Christian DUROCHER