LA DEPECHE DE TAHITI
LA DEPECHE DE TAHITI (29 Décembre 1976)

Tel père, telle fille ! C'est vrai : le bon sang d'artiste de SYLVAIN père, photographe, n'a pas su mentir et a transmis à VAEA un talent certain de peintre. Les parisiens pourront d'ailleurs juger de ce réel talent puisque VAEA Sylvain expose dans quelques jours, du 12 janvier au 2 février à la Galerie ART 3, au 3, Avenue de Suffren.

On connaissait de Vaea les chansons et la voix (c'est elle qui chante la très belle musique du générique de TEVA, composée spécialement pour elle par le regretté François DE ROUBAIX), nous découvrons maintenant sa peinture. Et pour Vaea, la peinture, c'est une fenêtre, une porte de sortie ou d'entrée. C'est comme la vie.

Vaea ne peint pas de vrais paysages : ses toiles sont des paysages de rêves de la terre polynésienne au milieu desquelles évoluent des personnages détendus, les femmes cambrées à l'air libre, à la peau libre, une certaine nonchalance dans les gestes. Baignées de chaleur tropicale, les images, les formes sont traduites par des couleurs nettes, précises, à dominante du vert, du bleu et de feu, comme si la réalité s'était fondue avec le rêve.
Michel ANGLADE
Cheval d'or sauvageTiki ADN-ARN